Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Naturalia - sciences naturelles
  • : un regard sur les sciences naturelles, la biologie et l'écologie - observations naturalistes et microscopie
  • Contact

Recherche

18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 00:47

Représentants les plus primitifs des annélides oligochètes, les Aeolosomatidae se caractérisent par un large pros
tomum aplati et ventralement cilié. Leur longueur varie de 1 à 10 mm. Les contractions leur donnent une apparence de segmentation externe. Le corps est muni de soies latérales, groupées par paires mais il n'y a pas de parapodes. Le ver est souvent constitué d'une chaine de zoïdes produits par fragmentation.  Le corps est coloré par des cellules glandulaires épidermiques qui consistent en une vacuole remplie d'un liquide dont la couleur varie selon l'espèce : rouge, vert, bleu-vert, jaune ou parfois incolore. Il y a une trentaine d'espèces réparties dans trois genres - Aelosoma, Histricosoma, Rheomorpha - dans le monde que l'on trouve le plus souvent dans la terre, dans les espaces interstitiels.



 

 

 

 


Aeolosoma sp.


Ces taches sont rouges-oranges chez Aeolosoma hemprichi et sont réparties sur tout du corps, avec une prédominance toutefois sur le prostomum.


Le ver mesure un peu près 1mm, il peut être plus court. Le prostomum est élargi, aplati et muni de cils vibratiles qui ont une fonction sensorielle. Ces cils dirigent aussi la nourriture (débris divers, bactéries etc) vers l'orifice buccal, un sphincter garni lui aussi de cils. Le ver passe ainsi sur les débris tel un aspirateur et l'on voit progresser le bol alimentaire (où se trouvent aussi des fragments minéraux) dans le tube digestif.


Ce dernier comporte trois segments distincts : l'oesophage, relativement court, souvent replié, débouche sur l'estomac, plus large et à structure musculaire est longitudinalement  fibreuse. L'intestin occupe le dernier tiers du tube digestif. Le tout est animé de contractions péristaltiques. Le ver peut aussi se contracter ou s'étendre, glissant sans peine entre les débris. Les Aelosoma sont lucifuges et on les trouve au fond de l'infusion, dans la matière végétale en décomposition.


Cet oligochète possède des groupes de soies (au nombre de 5 environ) disposés en paires. Les soies sont droites, de type "capillaire", non épaissies et semblent ne pas présenter d'ornements. Ils s'enracinent latéralement dans l'hypoderme et jusque dans la cavité coelomique. J'ai compté, sur un individu, 7 + 4 paires (les quatre dernières se trouvant sur un zoide en formation).


Les oligochètes, comme annélides, sont métamérisés, mais il n'y pas, dans ce genre, de septa, cloisons internes, séparant les métamères, au nombre de 6 ou 7. Ceux ci se comptent à partir des setae.









Reproduction

Aelosom : scission


Bien qu'une reproduction sexuée existe (l'animal est hermaphrodite protandre, le testicule arrive à maturation avant l'ovaire) elle est fort rare.


Le plus souvent, la reproduction est asexuée, par fission, l'animal se segmente en "bourgeons" appelés zoïdes, dans la partie postérieure (pygidium) de l'animal. Progressivement on voit se différencier un prostomum et le tube digestif se contracter. Ce processus est continu durant la vie et l'on peut voir se former dans un même individu des zoides successifs non détachés.


A basse température ou en cas de mauvaises conditions nutritionnelles, l'aelosoma peut s'enkyster. La formation du kyste est décrite par H. Herlant-Meewis.






Parasitisme


L'intestin des Aeolosoma peut être parasité par Anoplophrya maupasi, un protozoaire cilié astome. Ovoide, finement cilié (la ciliature est régulière), il se reproduit par scission transversale mais aussi par une sorte de bourgeonnement dit caténulaire. Le corps se segmente partiellement, formant une chaine successives de 2-3 cellules-filles. (voir Casimir CEPEDE, Recherches sur les infusoires astomes; anatomie, biologie, éthologie parasitaire, systématique (1910) : http://www.archive.org/details/recherchessurles00cp)

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice Dx - dans Microscopie
commenter cet article

commentaires