Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Naturalia - sciences naturelles
  • : un regard sur les sciences naturelles, la biologie et l'écologie - observations naturalistes et microscopie
  • Contact

Recherche

2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 10:10
Les vorticelles sont parmi les protozoaires les plus observés des microscopistes amateurs. Ces ciliés péritriches sont en effet assez fascinants. Ce fut un des premiers infusoires décrits par Anthon von Leeuwenhoek qui en 1713 constatait comment ces animalcules étaient capables d'attirer à eux la nourriture par le mouvement provoqués par les cils vibratiles.

La ciliature péristomiale des vorticelles comporte en fait trois rangées de membranelles, des cils fortement serrés doté de mouvements ondulatoires coordonnés.Les deux couronnes internes (m1-m2), les plus visibles, constituent le polycinetie dont la fonction est d'attirer la nourriture - des bactéries - vers l'infundibulum. La rangée externe, appelée haplocinetie, de membranelle, plus fine, joue le rôle de filtre. Pénétrant dans le cytopharynx (l'infundibulum) - désigné dans le dessin comme "orifice buccal" - les bactéries sont absorbées dans les vacuoles digestives dont on peut discerner le mouvement vers la base de la cellule.

Les vorticelles se caractérisent surtout par leur pédoncule contractile, il se distinguent en effet d'autres péritriches sessiles comme les opercularia dont le pédoncule n'est pas contractile. La contraction en "ressort" du pédoncule résulte de l'action du myonème, faisceaux de fibrilles constituant l'armature "musculaire" du pédoncule. Il est bien visible comme une colonne torsadée plus foncées. A l'objectif 100x à immersion, on discerne aussi des granules sur le pédoncule. Ces fibres, que l'on appelle aussi spasmonème, se prolongent à la base du zoïde.

Une vacuole contractile, qui assure l'absorption ou l'évacuation de l'eau ( régulation osmotique ) est visible. Le macronucleus est généralement allongé, en forme de C. Selon l'angle de vue, et en fonction du faible profondeur de champ, il ne peut être que partiellement visible à fort grossissement, surtout s'il est masqué par des inclusions ou des vacuoles digestives. A noter que la cuticule - membrane externe de la cellule - apparait, à fort grossissement, transversalement striée. Une micrographie électronique à balayage montre bien que cette membrane est régulièrement cannelée.


Chez certaines espèces, les cannelures sont plus larges est sont visibles à grossissement moyen.



Reproduction.
Les vorticelles se reproduisent par division mitotique. Le zoide se divise mais une des cellules filles se transforme en une forme libre, non sessile, en développant une couronne ciliaire à la base, le télotriche. Par extension, on désigne sous ce terme la forme autonome, libre, du zoïde. Libéré celui ci nage en ligne droite à la recherche d'un lieu bien oxygéné. Il se colle alors au support et en quelques minutes - 5 à 6 - le télotriche se résorbe et une ébauche de pédoncule se forme, collé au support. Au terme de cinq à six minutes on peut distinguer un court pédoncule muni de son myonème. Les premiers spasmes se manifestent au bout de 10 minutes. Le pédoncule s'est allongé et atteint la taille d'un tiers de la longueur du zoide. Il faudra plus d'une demi heure pour que le pédoncule croît jusqu'à une longueur équivalente au zoïde. Au terme de cette croissance, le pédoncule est, selon l'espèce, 3 à 5 fois plus long que le corps cellulaire. Il se contracte dès qu'un corps étranger frôle les membranelles périorales. Celle rétraction ne se produit pas si c'est  la partie latérale du zoide qui est heurtée.







deux autres dessins :



Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice Dx - dans Microscopie
commenter cet article

commentaires